| Qui nous sommes | Nous contacter ›


LUCINDA CHILDS'S DANCE- Photo by Sally Cohn

Dance, Lucinda Childs

Créée en 1979, en collaboration avec le plasticien Sol LeWitt et le musicien Philip Glass, Dance est l’une des plus grandes pièces de la chorégraphe américaine Lucinda Childs. Rencontré trois ans plus tôt sur le plateau de l’opéra Einstein on the Beach (1976) de Robert Wilson (elle y signait la chorégraphie), Dance  marque  la seconde collaboration entre la chorégraphe et le compositeur minimal qui signe la musique enivrante et répétitive. Recréée avec les danseurs de la Lucinda Childs Dance Company en 2009 par « souci de conservation » Dance est aujourd’hui en tournée mondiale et fait escale au Théâtre de la Ville dans la cadre du Festival d’Automne à Paris.

En trois tableaux, la chorégraphe met en image la musique répétitive de Philip Glass, inscrit les mouvements et les pas des danseurs au cœur des boucles séquentielles du compositeur américain. Rythmique et dynamique, la chorégraphie est écrite comme la partition musicale : une première phrase qui se développe et s’enrichi au fur et à mesure qu’elle est jouée. Basé sur des comptes inhabituels, le tempo et les enchainements se jouent sur de subtiles variations. Chaque saut, chaque mouvement de bras et chaque traversée de plateau met en lumière le dialogue complexe entre danse et musique.

Une vidéo de Sol LeWitt est projetée par intermittence sur un écran de tule à l’avant scène et prolonge la chorégraphie : les prises de vue de l’artiste et les cadrages démultiplient les mouvements, de nouveaux points de vue apparaissent et donne à voir une nouvelle lecture de l’espace. La maitrise et la précision des interprètes soulignent la perfection du rouage chorégraphique, la musique et la danse y sont ici parfaitement exposé, en parfaite symbiose. Le partis pris de garder les images originales avec les danseurs de la création créer inévitablement une nouvelle dimension qui n’existait à l’époque. La double temporalité des images superposées offre d’étonnantes séquences, comme lorsque une jeune danseuse exécute un long solo anciennement interprété par Lucinda Childs, et tutoie la figure de la chorégraphe filmée plus de trente ans auparavant.

Pour l’anecdote, Dance est également rentré au répertoire des ballets de l’Opéra Natonal du Rhin en 2003. Dans un entretien¹ accordé à Chloé Nobe, Bertrand d’At, directeur artistique des ballets de l’Opéra National du Rhin, lui confie que des bagarres ont éclatées dans le public lorsque le spectacle a été présenté à la Maison de la Danse à Lyon. Après en avoir informé Lucinda Childs, cette dernière lui répondis alors en riant que lors de la première en 1979, ils avaient reçu des tomates et des oeufs pourris. Aujourd’hui, lors de la première au Théâtre de la Ville de Paris, les danseurs n’ont pas non plus laissé le public indifférent : ils ont reçu ovations et tonnerres d’applaudissements.

¹ Mémoires et histoire en danse : mobiles n° 2, Paris : L’Harmattan, 2010, (Arts 8)Sous la dir. d’Isabelle Launay, Sylviane Pages

Vu au Théâtre de la Ville à Paris. Chorégraphie, Lucinda Childs Musique, Philip Glass Film, Sol LeWitt Lumière, Beverly Emmons Costumes originaux, A. Christina Giannini Lucinda Childs Dance Company : Ty Boomershine, Katie Dorn, Kate Fisher, Anne Lewis, Sharon Milanese, Matt Pardo, Patrick John O’ Neill, Lonnie Poupard Jr., Stuart Singer, Caitlin Scranton, Shakirah Stewart, et en alternance Sarah Hillmon et John Sorensen-Joliink. Photo de Sally Cohn.

Par

Publié le 18/10/2014


Partagez cette page


http://maculture.fr/danse/dance-lucinda-childs/