| Qui nous sommes | Nous contacter ›


Brigitte Eymann

¡Esmérate! ( fais de ton mieux ! ), Brigitte Seth & Roser Montlló Guberna

¡Esmérate! Fais de ton mieux ! L’injonction espagnole sonne comme un espoir humaniste mais sûrement aussi un défi.

Le spectacle de Brigitte Seth et Roser Montllo Guberna est l’image d’un joyeux laboratoire dans lequel huit sujets se mettent à l’épreuve. Toutes deux formées à la danse et au théâtre, elles mettent en scène le texte d’Elisabeth Gonçalves de façon humoristique et poétique. Dans le chaos des émotions, une étude amusée de nos états d’âme prend forme. Le langage devient matière à expérimentation, composant une mosaïque à la fois jouée et chorégraphiée.

Au début de la pièce, les acteurs apparaissent un à un dans un décor clinique. Ils se saluent, s’empressent d’enfiler leur blouse blanche et accélèrent leur cadence pour finalement s’installer derrière leur pupitre, sur le côté de la scène. L’arrière du décor se décloisonne au centre pour mettre en lumière un couple, face à nous. Presque impassibles, ils entament une banale conversation dans laquelle, néanmoins, ils ne semblent pas partager le même avis. Le débat tourne rapidement en boucle en déformant chaque fois son expression : le propos se décrédibilise. Une autre comédienne prend le parti de la femme, puis les autres se joignent à la scène en contredisant chacun d’un ton différent le protagoniste. Tandis qu’il convulse de ses paroles répétées, la discussion s’éclate en mosaïque humaine insensée.

Eux-même acteurs et observateurs de leurs propres expériences, les personnages s’essaient à des configurations sociales étranges, passant d’un état d’âme à un autre en toute absurdité. On devient là spectateur d’un comique de situation dans lequel on pourrait reconnaître nos propres contradictions sentimentales. Tour à tour, hommes et femmes s’unissent, se déchirent, s’enlacent ou s’encouragent dans une perpétuelle construction et déconstruction scénique.

Les créatrices du spectacle semblent nous inviter à rire de cette quête universelle et commune de bonheur. Elles tissent une étoffe sociale expérimentale qui parle à la fois de ce qui nous lie et nous délie les uns des autres. Là où l’absurdité d’une telle confusion nous amuse, certains pourraient au contraire reprocher trop d’expérimentation dans l’expérimentation. Même si la danse mériterait d’être davantage développée et mêlée au jeu des acteurs, la performance exerce sur nous une catharsis agréable. Les interactions sociales sont comme extraites du quotidien pour devenir un prétexte de jeu à la manière du film Sound of noise d’Ola Simonsson et Johannes Stjarne Nilsson ou encore Rosas danst rosas d’Anne Teresa De Keersmaeker.

À défaut de pouvoir trouver le sens de leurs dires et de leurs gestes, les interprètes semblent nous proposer une fresque poétiquement absurde : – « Peut-être sommes nous tous un peu fous, alors pour ton bonheur fais de ton mieux ! »

Vu aux Subsistances à Lyon. Mise en scène, chorégraphie : Brigitte Seth, Roser Montlló Guberna. Texte : Élisabeth Gonçalves. Comédiens/danseurs : Sébastien Amblard, Jim Couturier, Louise Hakim, Frédérique Loliée, Roser Montlló Guberna, Christophe Pinon, Brigitte Seth, Élise Vigier. Assistanat à la mise en scène : Jessica Fouché. Scénographie : Emmanuelle Bischoff. Lumière : Dominique Mabileau. Son : Hugues Laniesse. Costumes : Sylvette Dequest. Régie : Olivier Mendili. Photo de Brigitte Eymann.

Par

Publié le 27/02/2015


Partagez cette page


http://maculture.fr/danse/esmerate-brigitte-seth-roser-montllo-guberna/