| Qui nous sommes | Nous contacter ›


Nans Bortuzzo

This duet that we’ve already done (so many times), Frédérick Gravel

Lorsque la réalité bascule tout à coup dans la fiction, la magie opère. Il existe des formules simples comme celles de Frédérick Gravel qui parviennent à nous évader du quotidien avec peu d’artifices. Reconnu à Montréal depuis quelques années, le jeune artiste se distingue surtout par l’esthétique rock de ses performances. Ses narrations protéiformes font de l’art chorégraphique un mode d’expression très personnel. Interprétant ici sa propre création avec Brianna Lombardo, il apporte dans ce duo un langage scénique unique. Sans le moindre dialogue, on entrevoit à travers ce théâtre dansé les relations complexes d’attirance et de répulsion qui unissent souvent deux personnes.

Cette création semble dépeindre l’état d’être d’un couple contemporain, dans toute sa complexité. Ni décors, ni costumes habillent la scène de ce qui présagerait la fiction: le réalisme ménage l’effet de surprise. Les comédiens étant déjà visibles avant le début de la représention, le public n’est même pas surpris par la mise en scène de leur apparition. Les deux danseurs dialoguent de leurs gestes en toute simplicité, comme si la non-verbalité exprimait au plus juste leurs interactions. Les seuls mots de cette pièce sont réduits aux airs de Last Ex ou Timber Timbre que chante d’ailleurs Frédérick Gravel au cours de la performance.

Hybride et iconoclaste, cette oeuvre est étonnante par son économie de moyens. À la fois dramatique et loufoque, la dualité du couple nous donne à voir un équilibre fragile. Si Brianna Lombardo évolue dans une sensualité presque martiale, Fréderick Gravel joue d’une tendre maladresse à priori antithétique. Il en résulte une tension prenante, à son apogée lors d’une scène d’affrontement physique. À l’aide de disciplines telle que la capoeira, on assiste à un combat intense mais sans violence, d’une étonnante maitrise. This duet that we’ve already done matérialise à travers ses phrases chorégraphiques ce paradoxe antique qui unit les amants, entre pulsions de l’Eros et celles de Thanatos.

Sur un ton de maladresse assumée et même sur-jouée, le duo nous amène à reconsidérer la banalité quotidienne par la beauté de l’expression scénique. Bien que chacun puisse s’identifier dans les tensions relationnelles mises en scène, la grâce et l’humour du spectacle se distinguent par de belles intensités de jeu. Entre la chorégraphie, le théâtre muet, le film et le concert, le chorégraphe tisse une fiction touchante de vérité.

Vu à l’Agora de la danse à Montréal. Concept et direction: Frédérick Gravel. Création et interprétation: Frédérick Gravel, Brianna Lombardo. Assistance à la création et direction des répétitions: Ivana Milicevic. Conseillers à la création: Stéphane Boucher, Etienne Lepage, Katiya Montaignac. Eclairages: Alexandre Pilon-Guay. Photo de Nans Bortuzzo. 

Par

Publié le 27/11/2015


Partagez cette page


http://maculture.fr/danse/this-duet-that-weve-already-done-so-many-times-frederick-gravel/