| Qui nous sommes | Nous contacter ›


© Dominik Mentzos copy

Avril 2018 : Les rendez-vous

Soirées performances / Orléans

Du 3 au 13 avril, la 8e édition des Soirées performances proposées par la Scène nationale d’Orléans prend de l’ampleur et partage sa programmation avec le CDN et CCN d’Orléans, respectivement dirigés par ses nouvelles directrices Séverine Chavrier et Maud Le Pladec. Forte de cette collaboration, cette nouvelle édition fait la part belle à des projets pluridisciplinaires et réunit une quinzaine d’artistes aux pratiques transversales parmi lesquels le chorégraphe suédois Jefta van Dinther (Grind), la canadienne Dana Michel (Mercurial George), le flamand Jan Martens (Ode To The Attempt), Alban Richard (Breathisdancing) ou encore le duo de circaciens Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel (Grande -).

Do Disturb 

Du 6 au 8 avril, pour la 4ème année consécutive, Do Disturb met une nouvelle fois en ébullition les différents espaces d’expositions du Palais de Tokyo. À l’instar des précédentes éditions, des institutions internationales sont invitées à participer à la programmation du festival. De nombreux rendez-vous rythmeront le week-end avec des propositions aux confluences des disciplines et des pratiques artistiques. Frédéric Nauczyciel et Marquis Revlon ouvriront le bal des festivités avec la parade Marching Band Paris Project, la chorégraphe anglaise Florence Peake (invitée par la Hayward Gallery) présentera le salissant Rite, interprétation du Sacre du Printemps de Stravinsky dans une installation d’argile humide, et les danseurs de la compagnie Dance On Ensemble (invitée par le CND) interprèteront des pièces de Jan Martens, Rabih Mroué et William Forsythe. Accompagnée d’acolytes DJ et danseurs, la chorégraphe Cecilia Bengolea (invitée par The Store x The Vinyl Factory) investira quant à elle le Yoyo pour une nuit DanceHall, grande performance collective et participative portée par la musique venue de Jamaïque.

Focus Maguy Marin

Alors que sa dernière création Deux Mille Dix Sept poursuit sa tournée sur les routes, Maguy Marin continue de faire vivre son répertoire. La chorégraphe sera à l’honneur lors de deux Soirées Nomades à la Fondation Cartier à Paris et y présentera deux anciennes pièces : l’orchestre de chambre pince-sans-rire Ha ! Ha ! (le 9 avril) et le solo pour mille visages Singspiele (le 23 avril) avec David Mambouch. Son emblématique May B créé en 1981 sera également remonté par la chorégraphe brésilienne Lia Rodrigues, avec les jeunes danseurs de son école libre de danse installée dans la favela de Maré à Rio de Janeiro (du 10 au 14 avril au 104/Séquence Danse Paris).

Focus William Forsythe / Rennes

Figure incontestable de la danse du XXe siècle, William Forsythe est actuellement à l’honneur à Rennes avec  un parcours panaché autour de son œuvre : chorégraphie pénétrable, l’installation Nowhere and everywhere at the same time, N° 2 composée d’une centaine de pendules en mouvement sera présentée à la bibliothèque des Champs Libres (jusqu’au 6 mai). La Compañía Nacional de Danza de España présentera le programme The Vertiginous Thrill of Exactitude / Artifact Suite / Enemy in the Figure au Théâtre national de Bretagne (du 17 au 21 avril). Le Musée de la danse présentera Vis-à-vis William Forsythe / Boris Charmatz, installation qui mettra Lectures from Improvisation Technologies en regard d’œuvres qui ont utilisé ou détourné ce programme pédagogique conçu par l’auteur (jusqu’au 14 avril).

Festival Legs / Charleroi danse

L’histoire de la danse n’a jamais été autant vivace et l’héritage des anciens ne cesse de nourrir les réflexions des chorégraphes contemporains ! En témoigne ce nouveau festival – intitulé Legs – organisé par Charleroi danse du 17 au 28 avril à La Raffinerie à Bruxelles. Cette première édition réunira une dizaine de spectacles qui ont pour origine une reflexion sur des figures appartenant à l’histoire de l’art et de la danse. Nous retrouverons notamment l’exotique Dumy Moyi de François Chaignaud, la conférence dansée A Taste of Ted de Jérôme Brabant et Maud Pizon, Ecce (H)omo de Paula Pi autour du cycle Afectos Humanos de Dore Hoyer, Störlaut de Jule Flierl d’après les danses vocales de Valeska Gert, ou encore Les Inconsolés d’Alain Buffard, réactivé trois ans après la disparition du chorégraphe.

Temps fort danse / Théâtre de la Bastille 

Fruit d’une collaboration entre le Théâtre de la Bastille et l’Atelier de Paris / CDCN, quatre spectacles de danse rythmeront la programmation du Théâtre de la Bastille en avril : le conceptuel For Claude Shannon (qui tire son nom de l’un des pionniers de la théorie de l’information) du binôme franco-américain Liz Santoro et Pierre Godard (du 3 au 6 avril), le duo charnel et électrisant This Duet that we’ve already done du québécois Frédérick Gravel (du 4 au 8 avril), le quintet festif Radical light du chorégraphe espagnol Salva Sanchis (du 9 au 15 avril) et le solo allègre et sémillant A kind of fierce de la grecque Katerina Andreou (du 12 au 15 avril).

Photo © Dominik Mentzos / Nowhere and everywhere at the same time, N° 2

Par

Publié le 01/04/2018


Partagez cette page


http://maculture.fr/rendez-vous/avril-2018/