| Qui nous sommes | Nous contacter ›


dc3a9mangeaison_bird

La Démangeaison des ailes, Philippe Quesne

Égarés, notre billet encore en main, nous arrivons dans un capharnaüm. Notre regard se perd dans le fouillis puis après quelques secondes d’hésitation et la présence d’un comédien, nous comprenons : nous sommes dans les coulisses. Guidés par le flux des spectateurs, nous traversons un sol jonché de plumes et d’accessoires, détaillant d’un oeil hagard le décor. Piaule d’ado vétuste, entre squat et studio d’enregistrement, on ne s’étonne pas d’y voir Philippe Quesne dans un coin du plateau s’affairant derrière la régie.

Créée il y a maintenant plus de dix ans, La Démangeaison des ailes est la première création de la compagnie de Philippe Quesne, Vivarium Studio. Présenté en 2004 à la Ménagerie de Verre, le spectacle avec ses interprètes de la création (excepté le chien Hermès) reviennent aujourd’hui dans la fameuse salle « off » au sol bétonné et au plafond raturé de poutres métalliques. Le metteur en scène réunit, dans ce surprenant laboratoire, des personnages qui tentent, chacun à leur manière, de se sustenter au désir de se voir pousser des ailes.

Se côtoient alors des portraits absurdes et poétiques : chacun des protagonistes désire échapper à la pesanteur et expérimente de petites formes où le désir de décoller surpasse la raison. Des capteurs au bout de chaque membre, un homme nous fait la démonstration d’un simulateur de vol en 3D, un deuxième se confectionne un costume avec un pistolet à colle et des plumes piochées dans un traversin éventré, tandis qu’un autre allume un explosif à son tabouret, pensant pouvoir être expulsé à travers le plafond par le souffle de l’explosion. Superman, le poing sortant du brouillard, rencontre la chute d’Icare. Qui n’a jamais rêver de voler ?

Des entretiens vidéo, flash-back loufoques, accompagnent ces petites performances. Une professeur de philosophie nous lit un extrait de Platon tandis qu’un chirurgien-dentiste nous fait la visite de son cabinet où il collectionne des maquettes d’oiseaux. Autant de rencontres étonnantes et toujours amusantes, à l’image de ces figures qui peuplent le Vivarium Studio depuis maintenant plus de dix ans.

Vu à la ménagerie de verre à Paris. Conception, mise en scène et scénographie : Philippe Quesne. Avec Gaëtan Vouc’h, Sébastien Jacobs, Rodolphe Auté et Hermes, Cyril Gomez-Mathieu, ZIn Atmane, Tristan Varlot, Les Subtle Turnhips et Émilien Tessier. Photo Vivarium Studio.

Par

Publié le 25/11/2014


Partagez cette page


http://maculture.fr/theatre/la-demangeaison-des-ailes-philippe-quesne/