| Qui nous sommes | Nous contacter ›


DR

Le Capital et son Singe, Sylvain Creuzevault

Entre deux gradins bifrontaux prend place une longue table qui sera scène de débat enflammés entre lentilles, haricots verts, vin rouge et fumée de cigarettes. Nous sommes le 13 mai 1848 à Paris, dans le Club des Amis du Peuple, ouvert par Vincent-François Raspail après la Révolution de février. Le comédien Arthur Igual ouvre la pièce par un numéro quasi schizophrénique : il fait se dialoguer Freud, Brecht et Foucault autour du Panopticon et de la notion de surveillance. Monologue à l’image du reste de la pièce : brillant mais confus.

Apres Notre terreur, en 2009, le metteur scène Sylvain Creuzevault présente aujourd’hui sa nouvelle création : Le Capital et son Singe d’après Le Capital de Karl Marx. Ambitieux désir que celui de vouloir réanimer les morts ! Dans une première partie, une réunion fait se confronter Louis Blanc, Armand Barbès, Vincent-François Raspail et une dizaine de personnage. Les dialogues fusent, on assiste à des disputes et à des confrontations d’idéaux, les situations et les réactions sont exacerbées par le temps qui cours, l’Histoire avec un grand H est en train de se jouer et il n’y a pas une minute à perdre.

Dans une seconde partie, nous assistons à un procès qui ne manque pas d’humour. Cette distanciation nous permet d’apprécier, on présume, l’écriture de plateau, qui offre des tableaux euphoriques et plus rythmés. Ce processus de création n’est pas sans nous rappeler la dernière création théâtrale du metteur en scène et cinéaste Christophe Honoré avec son Nouveau Roman. Ecrit à partir de faits réels, Le Capital et son Singe trouve ses références dans la littérature et la documentation, Sylvain Creuzevault y réalise une excitante mise en scène au service d’une troupe fédérée et dynamique.

Vu à La Colline – théâtre national, dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. D’après Le Capital de Karl Marx. Mise en scène, Sylvain Creuzevault. Avec Vincent Arot, Benoit Carré, Antoine Cegarra, Pierre Devérines, Lionel Dray, Arthur Igual, Clémence Jeanguillaume, Léo-Antonin Lutinier, Frédéric Noaille, Amandine Pudlo, Sylvain Sounier, Julien Villa, Noémie Zurletti. Photo DR. 

Tournée 2014 – 2015

- le 5 et 6 novembre 2014, La Scène Watteau, Nogent-sur-Marne
- du 26 au 29 novembre 2014, MC2 : Grenoble
- le 4 et 5 décembre 2014, L’Archipel, Scène nationale de Perpignan
- du 5 au 7 février 2015, La Filature, Scène nationale de Mulhouse
- le 13 et 14 février 2015, Le Cratère, Scène nationale d’Alès
- du 11 au 14 mars 2015, Bonlieu, Scène nationale d’Annecy
- du 13 au 16 mai 2015, Théâtre national, Bruxelles / Kunstenfestivaldesarts

Par

Publié le 10/09/2014


Partagez cette page


http://maculture.fr/theatre/le-capital-et-son-singe-sylvain-creuzevault/