| Qui nous sommes | Nous contacter ›


Oleg Degtiarov

Moeder, Peeping Tom

Fondée par le duo Gabriela Carrizo et Franck Chartier, la compagnie bruxelloise Peeping Tom a su depuis les années 2000 se forger une véritable identité visuelle, un univers onirique et étrange, toujours sous tendu par la présence de comédiens aux capacités corporelles hors normes. Moeder (Mère) est le deuxième volet d’une trilogie autour des membres de la famille, débutée en 2014 avec Vader (Père), spectacle qui s’articulait autour de la figure du père, et qui se clôturera avec Kinderen (Enfants). Orchestré par Gabriela Carrizo (le précédent était signé par Franck Chartier), Moeder invite une nouvelle fois le spectateur dans le monde fantasmagorique et troublant de ces artistes singuliers qu’on retrouve aujourd’hui avec toujours autant d’enthousiasme que de curiosité.

Alors que le précédent opus prenait place dans une simili maison de retraite, le décor de Moeder semble à première vue n’avoir aucune filiation avec l’intrigue augurée par son titre : des murs aux aspects bétonnés sont clairsemés de tableaux, une machine à café, quelques chaises, un petit orgue électronique placé dans un coin (qui n’est pas sans rappeler le piano de Vader) et une pièce vitrée qui fait à la fois studio d’enregistrement et salle de maternité. Musée figée dans le temps, lieu de mémoire, antichambre de la vie et de la mort, ce non-lieu aux allures de funérarium suranné accueillera aussi bien la naissance d’un enfant (exhibé dans une couveuse) que le cadavre d’un parent défunt (allongé dans un cercueil ou sur une civière de morgue).

Ponctué par des situations tragi-comiques (notamment avec des peintures vivantes et un mortel duo avec une machine à café), Moeder offre un troublant portrait mélancolique de la figure maternelle. La mise en scène de Gabriela Carrizo oscille entre rêve et réalité, absurde et gravité, surprise et banalité. Caractéristique de l’esthétique de Peeping Tom, les interprètes sont mis en lumière par une écriture corporelle poussée à l’extrême : les corps se tordent, se contorsionnent, se plient sauvagement, se débattent dans une pataugeoire sonore (métaphore du liquide amniotique ?) au profit de tableaux surréalistes à couper le souffle.

C’est avec un véritable plaisir que nous retrouvons aujourd’hui cette belle équipe multi générationnelle, notamment le jeune trio formé par Maria Carolina Vieira, Hun-Mok Jung et Marie Gyselbrecht qui officient pour la compagnie depuis maintenant quelques années, et les deux figures tutélaires Simon Verssnel et Eurudike De Beul qui collaborent avec Peeping Tom depuis plus de quinze ans. Le rendez-vous est donc pris pour la prochaine création, Kinderen (Enfants), qui conclura ce palpitant triptyque familial.

Vu à la Maison des Arts de Créteil (Théâtre de la Ville de Paris hors-les-murs). Production Peeping Tom. Conception et mise en scène Gabriela Carrizo. Aide à la mise en scène et dramaturgie Franck Chartier. Création et interprétation Eurudike De Beul, Maria Carolina Vieira, Marie Gyselbrecht, Brandon Lagaert, Hun-Mok Jung, Yi-Chun Liu, Simon Versnel, Charlotte Clamens. Composition sonore et arrangements Raphaëlle Latini, Renaud Crols, Glenn Vervliet. Conception lumières Giacomo Gorini, Amber Vandenhoeck. Costumes Diane Fourdrignier. Conception décors Amber Vandenhoeck. Photo © Oleg Degtiarov.

Tournée Moeder France 2017
Du 1er au 3 février au Maillon à Strasbourg
Du 5 au 7 avril au Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine
Le 21 et 22 avril à l’Onde théâtre de Vélizy-Villacoublay
Le 25 et 26 avril au Grand R de La Roche-sur-Yon
Le 3 et 4 mai au Théâtre de Caen
Du 17 au 20 mai au Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées
Le 30 mai et 1er juin à La Rose des Vents à Villeneuve d’Ascq

Par

Publié le 29/01/2017


Partagez cette page


http://maculture.fr/theatre/moeder-peeping-tom/